Schpozis: La grande évasion

Schpozis à l'affût

Episode 1 : Klug s’en va en guerre
Episode 2: Klug, Full Metal Chaton
Eposide 3: Schpozis, le pont de la rivière Kmiaou
Episode 4: Doubitchou, Apocalypse Croquettes


Day 14

Notre geôlière a mal verrouillé la porte de notre prison verte avant de partir au travail, ce matin. Les grands chats qui vivent à l’extérieur nous aident à gratter jusqu’à ce que le loquet cède… à nous la liberté !

Mais ce qui nous attend dehors n’est finalement guère mieux que notre petit centre de détention : des murs, des murs, encore des murs. Et des portes. C’est immense, plein d’angles et de recoins, mais aucune sortie en vue.

Nous tournons en rond jusqu’au soir, explorant timidement les alentours. Quand soudain, nous distinguons un lointain bruit de pas. Nous nous figeons. Les pas montent, se rapprochent, ils sont juste derrière la porte. Un cliquetis métallique suivi d’un claquement, la porte s’ouvre! Vite, l’ennemi vient de rentrer, dispersez-vous les gars!

Nous manquons cruellement de discipline, c’est la débâcle. L’ennemi ferme les portes une à une et nous force à nous retrancher dans notre prison verte. La porte se referme, le verrou s’enclenche. C’est foutu.

Day 16

Deux jours se sont écoulés depuis notre escapade hors des murs verts de notre prison. Cet avant-goût de liberté a rempli nos cœurs d’espoir et d’audace. Nous sommes redevenus à moitié sauvages. Nous crachons de plus belle lorsque l’ennemi tente d’approcher.

Day 18

Les choses se sont un peu pacifiées avec l’ennemie. Klug (ce vendu!) accepte de nouveau qu’il le touche et le caresse. Sans pour autant être conciliant, je m’enfuis un peu moins. Quant à Doubitchou, il ne prend même plus la peine de quitter sa planque favorite (dans les lattes du clic-clac) lorsque l’ennemie agite un sachet fraîcheur. Impossible de le toucher, même du bout des doigts: plus agressif que jamais, il crache, donne des coups de patte et court se réfugier sous le canapé!

Day 21

Ce matin, l’ennemie s’est mis en tête de capturer Doubitchou pour lui faire subir une séance de torture câlins. Elle pense qu’à force de nous manipuler et de nous mettre à l’agonie papouiller, nous allons finir par nous habituer au contact humain et par nous détendre. Mais qu’est-ce que c’est que cette théorie DÉBILE digne des expérimentations du Troisième Reich?!!!

Doubitchou a beau couiner, miauler, cracher, battre l’air avec sa queue pour exprimer son agacement, cette idiote d’ennemie s’entête à le retenir contre son gré. Cela lui vaut un beau coup de griffes lorsqu’elle accepte finalement de relâcher Doubitchou. Bien fait pour elle!

Schpozis, chaton roux à adopter en région parisienne avec l'Association Solana

Doubitchou a-t-il été traumatisé par les câlins? L’ennemi réussira-t-il à faire plier sa volonté de fer?.. Pour le savoir, ne manquez pas le prochain épisode!

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :