Chatons! Présidents!

Une fois n’est pas coutume, je vais me fendre d’un billet en rapport avec la politique. Mais rassurez-vous, je n’entrerai pas dans les programmes ni dans les polémiques.  De toutes manières, chez Moustaches & Coussinets, on soutient uniquement 2 partis: le TPC (Toujours Plus de Croquettes) et le FLSF (Front de Libération des Sachets Fraîcheurs).

Chatons, unissez-vous contre l’abstention!

La candidate Europe Ecologie Les Verts, Eva Joly, fait sensation avec sa nouvelle campagne, élaborée à partir de vidéos qui ont cartonné sur le web: Attila le célèbre Surprised Cat encourage les jeunes à utiliser leur droit de vote nouvellement acquis; un chaton persan se désole lorsque son maître annonce qu’il ne votera pas aux prochaines élections présidentielles; deux chats inventent une chansonnette à propos des candidats en lice, etc.

Contrairement à la publicité de Bouygues Télécom qui affichait fièrement ses 54 jours de fabrication, ses 4 jours de tournage et  ses 12 000 heures de travail, la campagne d’Eva Joly joue plutôt sur l’économie de moyens: les vidéos sont reprises telles quelles avec leur qualité d’image un peu pourrie, sans montage sophistiqué. Seule la bande son est modifiée. (Ok, c’est bon, on peut cocher les cases « respect du contexte de crise économique » et « conforme à une logique de développement durable »).

Une campagne pas castrée

D’un point de vue communication, cette stratégie est assez risquée. On saluera donc le tempérament suicidaire courage de l’équipe qui l’a élaborée.

1°) Les chatons entretiennent avec la politique le même rapport que les carottes avec les vielles à roue… le rapprochement est pour le moins inattendu et audacieux!

2°) Le coup des chatons, Bouygues nous l’a déjà fait cet été pour nous refourguer des abonnements téléphoniques. Petite impression de « déjà vu »… et potentiel risque d’overdose pour les internautes, qui se font désormais servir du chaton à toutes les sauces, avec des bouts de messages commerciaux ou politiques à l’intérieur.

3°) Les chatons font appel à nos émotions/notre affectif et non pas à notre raison (super analyse niveau BTS Info-Com première année). Certains internautes pourraient trouver cette technique quelque peu démagogique et infantilisante… Voilà un cheval de bataille tout trouvé pour les détracteurs de la candidate.

Bonne ou mauvaise, chacun pense ce qu’il veut de cette campagne. Toujours est-il que l’audace paye : cette série de lolcats politiques fait couler beaucoup d’encre et scintiller beaucoup de pixels (espérons qu’elle provoquera effectivement de nombreuses inscriptions dans les mairies…).

Le chaton qui fait déborder le panier?

Au-delà de l’efficacité de cette stratégie de communication, je me demande ce qu’elle révèle sur les Français de 2011 (et notamment des jeunes Français, qui constituent la cible privilégiée de la campagne). Notre cerveau serait-il devenu tellement réfractaire à l’idée d’exercer notre devoir citoyen qu’il faille nous servir des messages politiques agrémentés de kawai, comme on fait avaler aux enfants des médicaments dans une cuillerée de confiture?

Et, la recette ayant fait ses preuves, est-ce qu’on va désormais essayer de tout nous vendre à coup de chatons (assurances vie, pommade contre les hémorroïdes, consignes d’hygiène, réformes politiques, etc.)?

Autant au début, la pub de Bouygues m’avait fait sourire (personnellement, je suis toujours chez Miaou Télécom, et je n’éprouve pas spécialement plus de sympathie à l’égard de son concurrent. En voyant leur campagne, je me suis juste dit que leur service marketing avait fait un joli boulot). Autant cette mode des félins instrumentalisés, je sens que je vais rapidement en avoir ras le pompon…

Sur ce, je retourne à mes chatons (qui n’ont rien à me vendre, eux ^^).

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 responses to “Chatons! Présidents!”

  1. Bérengère - FA de Montrouge says :

    Contre l’instrumentalisation de nos petites boules de poils ! Si encore le but était d’aider à la cause animale, là je dis oui, mais dans ce cas-ci, laissez nos innocents lolcats tranquilles !!

    • Elise - FA de Créteil says :

      L’effet de surprise est un excellent moyen de marquer durablement les esprits. Or cette campagne est tellement inattendue qu’elle fera certainement date dans l’histoire de la communication politique. D’ailleurs, peut-être que de la même manière, la promotion de la protection animale (qui passe beaucoup par les grosses assos qui ont une portée nationale, comme la SPA ou 30 millions d’amis) gagnerait à utiliser des moyens un peu plus décalés pour créer le choc… Peut-être.

      Je me dis aussi qu’on ne peut décidément plus s’adresser aux citoyens français comme on le faisait il y a 30 ans (en la matière, ce type de com avait pourtant peu évolué jusqu’ici).
      Que les politiques utilisent des moyens de 2011 pour parler à des électeurs de 2011, ce n’est pas une mauvaise chose (même si ça donne parfois de gros ratés comme le lipdub de l’UMP ^^).

      Par contre, que tous les annonceurs se mettent à utiliser la recette du chaton, ce serait vraiment trop facile! J’ai pas envie de recevoir un jour dans ma messagerie un lolcat de prévention contre le cancer colorectal! (imagine le truc: « faites plaisir aux chatons, prenez soin de votre côlon! o_O)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :