Archive | décembre 2011

Les FADECRETEIL AWARDS 2011

Les récompenses de la Famille d'Accueil de Créteil pour l'année 2011

Et voilà, la première année de la Famille d’Accueil de Créteil touche à sa fin. 2011 aura été riche en émotions et en expériences… ça méritait bien une belle cérémonie de clôture, non? ^^

Mais quelle récompense attribuer? « César », « Oscar », « Guiduroutard »? Déjà pris. « Gérard » peut-être? Trop péjoratif. « Gaspard » ou « Balthazar »? Trop connoté!
Bon, tant pis pour la tradition des noms de statuette en « -ar ». Nous distribuerons… des Loulous d’Or!

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, j’ai donc le plaisir et l’immense privilège de vous présenter le palmarès des adoptés de l’année 2011!

Dans la catégorie Maman chat la plus patiente, le Loulou d’Or revient à:
Maneki, pour l’ensemble de son œuvre
Maneki, chatte adoptée avec Solana en juin 2011

Dans la catégorie Surexcité qui grimpe partout, le Loulou d’Or revient à:
Phang-Titou

Phang-Titou, chaton adopté avec Solana en juin 2011

Dans la catégorie Cicatrice la plus impressionnante sur un tout petit bidou, le Loulou d’Or revient à: Guanaco-Chopin, après l’opération de son hernie ombilicale

Guanaco-Chopin, chaton adopté avec Solana en juillet 2011

Dans la catégorie Grand timidou qui a fait des progrès épatants, le Loulou d’Or revient à: Yéti-Daho

Yeti-Daho, chaton adopté avec Solana en août 2011

Dans la catégorie Meilleur patte-balleur du monde, le Loulou d’Or revient à:
Dahut

Dahut, chaton adopté avec Solana en août 2011

Dans la catégorie Terreur des arbres à chat, le Loulou d’Or revient à: Ness, pour sa première semaine avec Flocon

Ness, chatonne adoptée avec Solana en août 2011

Dans la catégorie Chat Potté, le Loulou d’Or revient à: Kraken-Grelot, pour son irrésistible technique de séduction

Kraken-Grelot, chaton adopté avec Solana en août 2011

Dans la catégorie Regard de Biche le plus envoûtant, le Loulou d’Or revient à:
Vanessa-Louna

Vanessa-Louna, chatonne adoptée avec Solana en septembre 2011

Dans la catégorie Fourreau de velours noir le plus sexy, le Loulou d’Or revient à:
Angelina

Angelina, chatonne adoptée avec Solana en septembre 2011

Dans la catégorie Gentleman le plus séduisant de Créteilwood, le Loulou d’Or revient à: Johnny-Podcol

Johnny-Podcol, chaton adopté avec Solana en septembre 2011

Dans la catégorie Pensionnaires les plus rapides de l’ouest, le Loulou d’Or revient à: Abyss-Griffon, Argile-Gargouille et Kami-Poucette pour leurs adoptions fulgurantes!

Abyss-Griffon et Argile-Gargouille, chatons adoptés avec Solana en novembre 2011Kami-Poucette, chatonne adoptée avec Solana en novembre 2011

Dans la catégorie Famille nombreuse, famille heureuse, le Loulou d’Or revient à:
Oru-Plume

Oru-Plume, chatonne adoptée avec Solana en novembre 2011

Dans la catégorie Poids plume et minipouce, le Loulou d’Or revient à:
Origami

Origami, chatonne adoptée avec Solana en décembre 2011

Dans la catégorie Cascadeur le plus intrépide, le Loulou d’Or revient à: Mac Fly, pour sa chute du 3e étage

Fly-Mac Fly, chaton adopté avec Solana en décembre 2011

Dans la catégorie Mise en poils la plus soyeuse, le Loulou d’Or revient à:
Bibi

Bibi, chatonne adoptée avec Solana en décembre 2011

Mention spéciale à Amour-Missa, même si elle n’a pas été adoptée dans la Famille d’Accueil de Créteil: elle reçoit le Loulou d’Or de l’Acrobate la plus infatiguable.

Amour-Missa, chatonne adoptée avec Solana en novembre 2011

Nous souhaiterions également attribuer un super Loulou d’Or à tous les adoptants qui ont offert un foyer à des animaux abandonnés cette année. Un grand merci à tous!

Pour finir, le dernier Loulou d’Or revient aux administrateurs de Solana, parce qu’ils l’ont amplement mérité! ^^

Sur ce, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon réveillon. On se dit à l’année prochaine?… :p

Un nouveau départ pour Bibi

Bibi roupille sur le canapé

Depuis 2 jours, comme je sens que je vais bientôt quitter la Famille d’Accueil de Créteil (ben oui, on les sent ces choses-là! Ah mais c’est vrai, j’oubliais que les humains misaient tout sur le raisonnement logique et non pas sur l’instinct, donc en fait, vous pouvez pas vraiment comprendre…), j’ai décidé d’être encore plus adorable que d’habitude. Je ne lâche pas la FA d’une semelle, je me laisse câliner, je n’essaye pas de m’enfuir lorsqu’on me prend dans les bras… bref, je fais tout pour qu’ils soient dégoûtés que je m’en aille, gnarf gnarf!

Mon adoptante a tenu parole: elle est arrivée à 10 heures, comme convenu, équipée d’une caisse de transport pour me ramener chez elle. Évidemment, je me suis faite désirer, j’ai de nouveau joué les effarouchées. J’ai même réussi à m’enfuir du transporteur la première fois qu’elle m’a glissée dedans!

Je sais, c’est bête de faire tant de caprices alors que des tas de choses sympas m’attendent dans ma nouvelle maison. Il paraît que ma petite maîtresse de 4 ans m’a choisi des tas de petits jouets. Et plus une fois les beaux jours revenus, j’aurais le droit d’aller explorer le jardin. J’en ai de la chance ! ^^

En tout cas, j’espère que tous les petits copains qui attendent encore d’être adoptés avec Solana seront aussi gâtés que moi en 2012!

Bibi, la reine des positions confortables

Adopter un chat : une histoire d’amour

Epicure et Montecristo lorsqu'ils étaient encore chatons

Aujourd’hui, 30 décembre 2011, c’est une date spéciale pour Montecristo et moi. Pourquoi? Parce que ça fait un an jour pour jour que nous avons été adoptés avec l’Association Solana ! Voici toute l’histoire…

L’an dernier, pour Noël, notre Maître a fait une surprise de taille à notre Maîtresse. Il lui a demandé de fermer les yeux et a déposé une caisse de transport sur ses genoux. Evidemment, la caisse de transport, c’était pas le vrai cadeau, vous l’aurez compris. Le vrai cadeau, c’est la petite bête qui allait rentrer à l’intérieur. La petite bête, ou plutôt LES petites bêtes, parce que le Maître avait également décidé de s’offrir un chat à lui.

Il avait repéré deux chatons sur internet, un gris clair et un blanc. Mais notre Maîtresse ne les trouvait pas beaux. Enfin, si, bien sûr, ils étaient très mignons. Mais elle n’arrivait pas à les imaginer comme étant SES chatons. Alors elle a poursuivi ses recherches sur internet… jusqu’à tomber sur le site de Solana et sur nos profils.

Comme Montecristo vous l’a raconté, nos Maîtres ont un peu hésité lorsqu’ils ont découvert qu’il était handicapé. Mais finalement, nous leur plaisions tellement qu’ils ont décidé de sauter le pas. C’était nous qu’ils voulaient et pas n’importe quels autres chatons, point. En ce qui nous concerne, quand nous les avons rencontrés pour la première fois, nous nous sommes dit qu’ils feraient des maîtres acceptables et que nous étions d’accord pour partir vivre avec eux. Ben oui, on vous choisit autant que vous nous choisissez!

Notre Maîtresse (qui est très fleurbleueguimauve) se souvient encore avec émotion du soir où elle et notre Maître sont repartis de la Famille d’Accueil de Montrouge… Elle avait insisté pour porter notre caisse (à l’époque, nous ne pesions pas bien lourd. Autant vous dire qu’aujourd’hui, elle n’hésiterait pas une seconde à refourguer la caisse au Maître!) Ce dernier s’était d’ailleurs gentiment moqué d’elle parce qu’elle était étrangement silencieuse en redescendant la rue : c’est qu’elle était toute émue de rapporter ses premiers chatons à la maison!

Durant notre première nuit à Créteil, alors qu’elle dormait paisiblement, notre Maîtresse a senti un petit truc tout doux tout doux sur son visage. Elle n’avait jamais senti quelque chose d’aussi doux. Elle a fini par se réveiller et m’a découvert tranquillement installé sur sa poitrine, en train de donner des petits coups de pattes dans son nez (ben oui, c’est que j’avais super envie de jouer moi!!!) C’est un mini souvenir tout bête, mais c’est l’un de ses premiers souvenirs en tant que maîtresse de chat. (Depuis, je crois qu’elle apprécie un peu moins que je la réveille en pleine nuit. Il faut dire que maintenant, je n’hésite pas à la patouiller avec mes pattes griffues, à lui léchouiller les yeux ou pire! à lui mâchouiller amoureusement les pommettes!)

La première photo (bien pourrie) d'Epicure et Montecristo à Créteil (depuis, un vrai appareil photo a été acheté)

Depuis que nous sommes devenus Famille d’Accueil pour l’Association Solana, des histoires d’amour dans ce genre, nous en avons vues des tas se nouer sous nos yeux. Il s’agit tantôt d’un coup de foudre qui se confirme: une dame tombe littéralement amoureuse de cette petite chatte qu’elle avait repérée sur internet. Tantôt une surprise survient: un chaton un peu farouche décide de s’endormir tranquillement dans les bras d’un petit couple. Ou bien une chatonne accapare les genoux d’un monsieur venu rencontrer un autre chaton avec sa compagne. (Quelques fois aussi, il faut tout de même le préciser, le coup de cœur ne se produit pas, malheureusement. Ce genre de choses ne s’explique pas, et il vaut mieux ne rien forcer).

Si vous aussi vous avez envie de construire une jolie histoire avec l’un des petits protégés de Solana, allez vite voir leurs profils sur le site de l’association. Qu’ils soient petits ou grands, à poils courts ou angoras, foufous ou philosophes, ils vous attendent pour partager avec vous de longues années de bonheur.

Epicure et Montecristo font la sieste sous un rayon de soleil

Adopter un chat handicapé : Amour-Missa

Amour-Missa, petite chatte adoptée avec l'Association Solana

Salut Salut! Hé, vous vous souvenez de moi? C’est moi, Amour, la chatonne avec une scoubipatte! Mais si, rappelez-vous: après avoir passé une semaine dans la Famille d’Accueil de Montrouge, j’ai vécu une semaine dans la FA de Créteil avec Epicure et Montecristo.

Tout le monde craignait que ma patte mal-formée ne dissuade d’éventuels adoptants. Mais finalement… ben non!
En novembre dernier, mes adoptants se sont déplacés EXPRES pour moi jusqu’à Sens, avant de me remporter chez eux, dans une maison où m’attendaient 3 copains: 2 chats et une jument!

Les petits handicaps, ma famille d’adoption connaît bien, et ça ne lui fait pas peur du tout! Par exemple, une malformation de la mâchoire oblige Pacha le matou à manger comme une pelleteuse. Quant à Vitelle la jument, elle souffre d’un déplacement du bassin. Mais peu importe: on nous aime comme on est!

Mon arrivée a quelque peu chamboulé la routine de mes congénères poilus… Au début, dès que je venais taquiner Mitsou le chat noir et blanc, il me crachait dessus dites donc, le malapris! Quant à Pacha le tigré, j’avais beau faire la moitié de son poids, je le terrorisais littéralement au début! Il ne nous a cependant pas fallu longtemps pour devenir de super potapoils. On adore jouer ensemble! Par contre, même si je suis une véritable petite pile électrique, j’avoue que j’ai parfois du mal à suivre son rythme! ^^

Aujourd’hui, presque 2 mois après mon adoption, je me suis taillée une petite place bien à moi au sein de la maisonnée. Je joue régulièrement les princesses pour attirer l’attention, et je n’hésite pas à grogner un peu pour me faire respecter, non mais! Toujours partante pour jouer et faire des bêtises, je grimpe partout (de préférence là où je ne suis pas autorisée à aller…). Je n’ai pas froid aux moustaches et rien ne m’arrête lorsque je suis lancée. Je n’ai d’ailleurs aucun scrupule à écrabouiller le visage ma maîtresse endormie, lorsque de bon matin il me prend l’envie de rejoindre Pacha pour jouer! :p

Les aventures d'Amour-Missa dans sa nouvelle maison
C’est vraiment une chance incroyable d’avoir trouvé une gentille famille qui m’accepte comme je suis. A l’Association Solana, de nombreux copains aux profils atypiques attendent depuis longtemps d’être adoptés. Qu’ils soient craintifs, seniors ou handicapés, ils sont prêts à vous rendre au centuple l’affection que vous leur apporterez. Ça vaut le coup de leur donner une chance à eux aussi, non? ^^

Allez, pour vous convaincre de sauter le pas, je vous laisse regarder la jolie vidéo que mon adoptante a concoctée sur moi!

 

Découvrez également l’histoire de Montecristo, chaton handicapé locomoteur…

Adopter un chat handicapé : Montecristo

Pollux, chat adopté en décembre 2010 avec l'Association SOLANA
Moi c’est Montecristo. Je suis un joli chat typé chartreux âgé d’un an et 5 mois. En décembre 2010, j’ai été adopté par la Famille d’Accueil de Créteil avec mon copain Epicure. Je vais vous raconter mon histoire, parce qu’elle n’est pas banale…

Peu après que l’Association Solana a recueilli notre portée, nous sommes tombés gravement malades, mes sœurs et moi. Verdict du vétérinaire: nous avions attrapé le typhus, l’une des maladies les plus meurtrières qui soient pour les petits félins.

Nous étions 4 chatons. Le typhus n’a laissé que ma soeur Margotte et moi. Par chance, Margotte s’en est tirée sans séquelles. Quant à moi… Eh bien moi, j’y ai laissé quelques plumes poils.

Du jour au lendemain, j’ai perdu mon équilibre. Je n’arrivais plus à marcher normalement, comme si mes pattes arrières ne voulaient plus suivre les ordres que leur donnait ma tête. La maladie avait endommagé une partie de mon cerveau, celle qui commande la motricité (vous savez, quand on marche, qu’on bouge…). Dans le jargon vétérinaire, on appelle ça de l’ataxie cérébelleuse.

On me pensait tiré d’affaire, mais je suis retombé malade. J’ai perdu du poids, j’étais très faible. J’ai causé beaucoup d’inquiétude à l’Association et la Famille d’Accueil de Montrouge… Pourtant, j’ai fini par me rétablir. Car sous mes airs doux et pacifiques se cache une sacrée volonté de vivre! J’ai recommencé à manger, courir, sauter, jouer, faire des câlins. J’ai même retrouvé une démarche un peu plus fluide grâce au traitement qui m’a été prescrit.

Montecristo, chat adopté avec l'Association Solana

Mon handicap m’a obligé à développer le système D. Par exemple, pour monter sur le canapé, je plante mes griffes dans le tissu puis je me hisse jusqu’au sommet, comme un escaladeur avec des piolets (technique « Edlinger ») La difficulté ne me rebute pas, et j’attaque toujours par le côté le plus haut! Pour m’installer dans le panier à linge, je le fais rouler sur le côté, je grimpe dedans et pof, je glisse au fond pour le remettre droit (technique du roulé-boulé). Pour faire mes besoins, je me couche dans la litière (technique dite « à la romaine »). Cette dernière mériterait d’être améliorée, car elle m’a valu quelques accidents de litière… et quelques poignées de poils coupés!
Bref, je fais tout comme les autres chats, mais à mon rythme et à ma manière.

Margotte n’a pas attendu longtemps avant d’être adoptée. En revanche, personne ne semblait vouloir d’un chaton handicapé… Heureusement pour moi, un nouveau copain est arrivé dans la Famille d’Accueil de Montrouge: Cognac (qui s’appelle maintenant Epicure)! Je l’ai tout de suite trouvé sympa. Il a un côté balourd qui me fait rire, et puis il est toujours partant pour les jeux ou les bêtises! Lui aussi a été touché par le typhus, mais indirectement (sa maman est tombée malade lorsqu’il était dans son ventre). Il n’a gardé que des séquelles très légères (son derrière part un peu dans le décor lorsqu’il prend un virage trop vite). On s’entendait tellement bien que du coup, l’association et la FA de Montrouge ont eu une super idée: nous proposer en double adoption.

Epicure et Montecristo font la sieste l'un contre l'autre

Ma Maîtresse rêvait d’adopter un petit chat bleu, alors quand elle a vu mon profil sur le site de l’Association Solana, elle a aussitôt craqué! Sauf que cette patate n’a pas lu toutes les informations jusqu’au bout (ého, c’est pas pour rien que l’Association Solana précise notre état de santé!) Quel ne fût pas son étonnement lorsqu’au téléphone, on lui a parlé de ma maladie et de mon traitement!

Sur le coup, la Maîtresse s’est posé une multitude de questions: « Mince, c’est mon premier chat. Il existe des tas de chatons parfaitement sains. Est-ce que je suis vraiment prête à assumer un petit chaton malade, qui devra peut-être prendre un traitement à vie? » Quant au maître, il n’avait qu’une crainte: que je meure subitement au bout de quelques mois.

La Maître et la Maîtresse ont posé des tonnes de questions aux bénévoles de l’association (qui ont fait preuve d’une grande patience!) Ils se sont renseignés sur le typhus et ses séquelles. Ils ont même appelé le vétérinaire! La Maîtresse a soigneusement relu mon profil. Elle a regardé les photos et toutes les vidéos qu’avaient postées la Famille d’Accueil de Montrouge… Et finalement, elle s’est rendue compte qu’il était déjà trop tard: Cognac-Epicure et moi, nous lui plaisions trop. Peu importe la maladie, le Maître et elle feraient avec!

Lorsque nos futurs maîtres sont venus nous voir à Montrouge, notre Famille d’Accueil leur a expliqué comment me faire prendre mes cachets, un petit et un très gros, que je détestais sentir glisser dans ma gorge. C’est la Maîtresse qui s’y est collée. Elle avait tellement peur de me faire mal en me forçant à ouvrir la mâchoire que l’opération a pris 3 heures! Mais comme je ne suis pas rancunier, j’ai fini par ronronner et somnoler dans ses bras.

J’ai continué à prendre des cachets quelques semaines après notre adoption. Puis un jour, la vétérinaire a déclaré qu’il était inutile de continuer. Youhou, finies les pilules! Ce qui est drôle, c’est que lors de cette même visite, la vétérinaire a prescrit un antibiotique carrément dégueu à Epicure. Du coup, tandis qu’ils me laissaient enfin en paix, les Maîtres ont commencé à lui courir après pour lui donner une seringue de sirop. Comme quoi, la roue tourne! :p

Voilà un an que j’ai emménagé à Créteil avec Epicure. Je suis en pleine forme. J’ai gardé une petite silhouette délicate d’aristocrate. Mais j’ai bien grandi, j’ai pris du poids et du muscle aussi, à force de pousser notre pipolino. Je continue à marcher en zigzaguant, un peu comme un ivrogne, et lorsque j’agite la queue, on dirait qu’il manque des images. Mais c’est aussi ce qui fait mon charme. Ça ne m’empêche aucunement de séduire toutes les jolies blondes qui passent à la maison (véridique, ma Maîtresse pourra vous le dire: je finis systématiquement dans leurs bras!)

Aujourd’hui, aux yeux de mes maîtres, je suis un petit chat calme, courageux, câlin, un brin facétieux, très attentionné… bref, tout sauf handicapé!

L’Association Solana a recueilli plusieurs chats atteint d’une maladie ou d’un handicap: la petite Amour qui a vécu quelques temps avec nous à Créteil, Tendresse, Rainbow… Tous ces chats ont plein d’amour à donner et méritent eux aussi qu’on leur donne une chance!

Montecristo, chat adopté avec l'Association Solana

Découvrez également l’histoire d’Amour-Missa, chatonne atteinte d’une malformation à la patte…

MacFly et Cooky: la rencontre!

Cooky le Cavalier King Charles, le nouveau copain de MacFly

Salut tout le monde! Vous ne me connaissez pas encore : normal, je n’ai pas été adopté avec l’Association Solana. Je m’appelle Cooky. Et je suis un Cavalier King Charles très sympa.

Par contre, vous connaissez certainement mon nouveau potapoil, Fly. Il est arrivé à la maison la semaine dernière, pendant que j’étais chez les parents de ma Maîtresse. Enfin, de NOTRE Maîtresse, puisqu’à partir de maintenant, on va tout partager!

Fly, c’est un étrange petit machin roux qui sautille dans tous les sens. Ça a beau être tout petit-petit, ça miaule beaucoup dites donc! Au début, je lui faisais un peu peur lorsque je m’approchais trop brutalement de lui ; il courrait se réfugier sous les escaliers. Mais maintenant, ça va beaucoup mieux entre nous. On s’amuse ensemble et on ne se lâche pas d’un coussinet.

MacFly le coquin s'amuse avec la queue de son nouveau copain Cooky, le cavalier King Charles

Nos Maîtres ont décidé de changer son nom en MacFly, comme dans le film Retour vers le futur. C’est la classe, vous ne trouvez pas?

Doc et Marty McFly dans Retour vers le futur

Grâce à Solana, j’ai gagné un super copain! N’hésitez pas à faire un tour sur le site de l’association, j’ai entendu dire qu’il restait encore plein de gentils poilus à adopter… ^^

Les Maîtres II, le retour!

Ça y est, nos Maîtres sont enfin reviendus! Ben oui, ces sales égoïstes nous ont abandonnés pendant 5 JOURS ENTIERS pour aller passer Noël dans leurs familles respectives. Heureusement que les voisins de palier se sont super bien occupés de nous en leur absence.

Quand nos Maîtres sont arrivés, nous avons soigneusement inspecté leurs chaussures et leurs sacs. Les affaires de notre Maîtresse sentaient la neige et le brouillard (si, parfaitement, ça a une odeur le brouillard!), tandis que celles de notre Maîtres fleuraient le pin et le bébé humain. Humm, que de parfums rares et enivrants pour nous qui ne sommes pas autorisés à quitter l’appartement!

Ils nous ont raconté qu’à la gare et dans l’avion, ils ont croisé des tas de copains chats qui partaient en voyage loin de leur territoire attitré. Waaah, quelle aventure ce doit être! Notre Maîtresse a même pris en photo deux fauves dans une Cat Car qui ressemble à la nôtre (ils avaient manifestement l’air aussi ravis que nous lorsque nous empruntons notre bolide pour nous rendre chez le vétérinaire…).

Deux chats voyageurs à la gare de Lyon Part-Dieu

Une fois les valises vidées et rangées, nous avons enfin eu droit à nos cadeaux de Noël: un vrai festin constitué de deux sachets fraîcheurs (on s’est bien gardés de leur dire que les voisins nous en avaient déjà donné un le 25 décembre…). Ensuite, on a joué comme des fous avec du bolduc doré et on a joyeusement explosé un carton rempli de bandelettes en papier: YOUHOU! C’est mieux qu’une journée au ski, ça!

Regardez-moi ce superbe travail d’équipe: on a réussi à disperser des bandelettes de la cuisine à la chambre! Malheureusement, notre Maîtresse étant dépourvue de toute sensibilité artistique, elle s’est empressée de tout nettoyer et de jeter notre performance à la poubelle. Dommage, ça méritait au moins d’être publié sur le site de My Cat Is A Dick

Bibi et Montecristo déballent les cadeaux

Bon, en tout cas, maintenant que les Maîtres sont rentrés à la maison, le blog de Moustaches & Coussinets va enfin repartir de plus belle… Eh oui, on vous réserve encore quelques surprises avant de basculer en 2012! 😉