Pas de pitié pour les parasites (partie 3): vermifugez!

Kraken-Grelot, chaton adopté avec l'Association Solana
Résumé de l’épisode précédent: Kraken Grelot, victime de vomissements suspects et de diarrhées sanglantes, a été admis d’urgence dans une clinique vétérinaire. Des parasites internes sont responsables de son état. L’article précédent présentait les 3 types les plus répandus chez le chat.

Le plan d’attaque contre ces petits envahisseurs sournois

Afin d’éviter que votre petit compagnon ne vive la même expérience désagréable que moi, n’oubliez pas ces principes de base :

  • Les chatons doivent être vermifugés 3 semaines après leur naissance, puis une fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois, puis tous les 2 mois jusqu’à un an.
  • Les chats adultes doivent être vermifugés au moins 2 fois par an. Jusqu’à 4 fois s’ils ont accès à l’extérieur.
  • Les symptômes liés aux parasites internes (ballonnements, vomissements, diarrhées sanglantes…) commencent à apparaître lorsque votre animal est déjà très infecté. Si vous remarquez l’un de ces signes, il n’y a donc pas de temps à perdre : prenez rendez-vous chez votre vétérinaire !
  • Lors d’une consultation, si votre vétérinaire ne vérifie pas que votre chaton a été vermifugé de façon régulière et s’il ne lui prescrit pas de vermifuges: CE N’EST PAS NORMAL. Afin d’éviter tout problème, veillez scrupuleusement à vous faire prescrire les vermifuges nécessaires et gardez un œil sur le carnet de santé de votre animal.
  • Il est conseillé de nous vermifuger une huitaine de jours avant de nous faire vacciner, car la présence de vers peut diminuer notre immunité et donc l’efficacité du vaccin.
  • Des pipis répétitifs en dehors de la litière alors que celle-ci est propre ? Vérifiez la date de la dernière prise de vermifuge de votre animal : c’est peut-être le signe qu’elle commence à dater et demande à être renouvelée.
  • Selon une idée répandue, les chats se vermifugeraient naturellement en mangeant de l’herbe à chat… C’est FAUX. L’herbe à chat nous permet seulement de nous purger des poils que nous ingérons en faisant notre toilette!

Il existe différents types de vermifuges : en cachet à avaler, en pipette à déposer dans la nourriture de votre petit félin ou à appliquer sur la peau de son cou, efficaces sur les parasites internes et externes, etc. Pour savoir quel traitement est le plus adapté pour votre animal en fonction de son âge, de son poids et de son mode de vie, demandez conseil à votre vétérinaire.

Kraken-Grelot, chaton adopté avec l'Association Solana

(Un grand merci à Julie, l’adoptante de Kraken-Grelot pour ses photos et sa collaboration, ainsi qu’à Bérengère, la FA de Montrouge)

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

8 responses to “Pas de pitié pour les parasites (partie 3): vermifugez!”

  1. Bérengère - FA de Montrouge says :

    Le pipi inhabituel en dehors d’une litière propre est un assez bon indicateur chez nous. Le vomi de vers aussi, mais l’intérêt est d’agir avant. Merci Molly de m’avoir permis de faire la corrélation pipi/vermifuge ^^

    En regardant les carnets des M&M’s, 3 ans et demi du haut de leurs pattounnes, je me suis rendue compte que je les avais vermifugés naturellement tous les 3-4 mois depuis que je les ai adoptés (3 ans et 2 ans et demi environ), suite à un pipi ou un comportement inhabituels généralement. C’est d’autant plus important quand on est FA, car nos loulous sont en contact régulier avec pleins de nouveaux chats, souvent jeunes avec un traitement vermifuge débutant, donc risquent bien plus d’attraper des vers !

    Il faut préciser aussi que la légende « un chat qui mange de l’herbe se vermifuge naturellement » est totalement fausse et encore trop répandue comme beaucoup de « légendes » qui courent sur nos loulous. L’herbe aide le chat à se purger, des poils généralement, mais pas des vers !!

  2. Bérengère - FA de Montrouge says :

    De rien, c’est juste qu’on vient de me le ressortir, encore et toujours ! Dans la foulée, on m’a aussi dit « j’aime pas les chats noirs, ils portent malheur »… ARGHHHHHH

  3. Cécile - FA Paris 5 says :

    Kraken est vraiment un beau chaton !

    J’étais déjà au courant pour ces histoires de vers dégeu, mais je n’avais jamais entendu dire que ça pouvait se transmettre à l’homme… Berk ! Quelqu’un sait par quel moyen, et si les conséquences sont aussi graves ?

    • Elise - FA de Créteil says :

      Les ascaris peuvent se transmettre à l’homme, oui. Pour le ténia et l’ankylostome, les humains peuvent aussi être infectés, mais pas par ceux qu’attrapent les chats.
      Pour la transmission des ascaris: le chat rejette des oeufs dans ses excréments. Si on manipule de la litière souillée et que l’on porte ses mains à sa bouche sans les avoir lavées au préalable, on prend le risque de se contaminer. C’est entre autre pour ça qu’on déconseille aux enfants de jouer dans les bacs à sable, où les chats en liberté aiment bien faire leurs besoins!
      D’après ce que j’ai lu, chez l’homme, les ascaris entraînent d’abord des problèmes pulmonaires (toux), puis des troubles digestifs (diarrhées, douleurs abdominales, nausées et vomissements), parfois des troubles nerveux (troubles du sommeil, irritabilité). Les complications chirurgicales (péritonite, occlusion intestinale…) restent exceptionnelles. Les conséquences ont l’air moins fatales pour l’homme que pour les matous, mais c’est pas très ragoûtant quand même!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :